Close

2 mars 2018

Professions libérales : c’est le moment de passer en société !

De nos jours, la conception de l’exercice de la profession libérale ne peut plus se borner à celle de l’indépendant exposé à de nombreux risques, dont le risque ultime, celui de la faillite, qui peut résulter d’important impayés ou bien de la mise en jeu de la responsabilité professionnelle du professionnel. Plus grave encore, le patrimoine personnel de l’indépendant peut être lui-même atteint. Le risque auquel il s’expose est trop important et intolérable.

Le passage en société commerciale constitue la meilleure des parades, permettant alors de limiter sa responsabilité et se protéger dans l′exercice de sa profession.

Dans ce cas, le risque et ses conséquences sont cantonnés à la seule société et n’atteignent pas, sauf faute de gestion grave ou engagement personnel du dirigeant de caution, le patrimoine personnel du chef d’entreprise.

Le passage en société permet aussi de faciliter la transmission de l’entreprise à ses enfants ou à des repreneurs. En effet céder des titres de la société commerciale est un acte juridique aux formalités simplifiées et fiscalement plus avantageux que la cession d′une clientèle ou d′un fonds de commerce.

C′est enfin, la possibilité d′entrer dans une dimension entrepreneuriale, en dynamisant son activité grâce à une structure mieux adaptée à un environnement économique qui évolue sans cesse.

Acquérir le statut de dirigeant de société (gérant de SARL ou président de SAS) peut se faire sans augmentation de charges sociales ou fiscales, au contraire… En effet devenir dirigeant de société permet d’avoir plus de visibilité sur les charges sociales à payer et évite les fluctuations des charges sociales auxquelles est confronté l’entreprise individuelle

Le choix du meilleur statut est essentiel. Pour cela, prendre conseil auprès d’un avocat d’affaires du Cabinet Alcée avocats vous permettra de connaître toutes les options s’offrant à vous, afin d’en retirer la plus adaptées à vos besoins.